Les billets de Meremptah
Photo du profil

-M-, l’artiste le plus primé des Victoires de la Musique: 13, un record!

Alors que Matthieu venait de recevoir une Victoire avec Lamomali, @meremptah a opéré un re-comptage méticuleux pour savoir exactement combien de trophées a remporté -M- au cours de sa carrière, et il s’est rendu compte que -M- était désormais l’artiste qui détient le plus de Victoires de la Musique…
Article initialement publié sur son blog
2yeuxet1plume.com, le 09 mars 2018

Le 9 février 2018, l’album collectif impulsé par Matthieu Chedid, Lamomali, a été récompensé de la Victoire de la Musique du ‘Meilleur album – Catégorie Musiques du Monde’. Daphné Burki, tandis que la troupe se dirigeait vers l’immense estrade de La Seine Musicale pour recevoir son prix, précisait, reprenant le topo préparé pour elle par l’organisation : « M a déjà reçu à lui seul 9 Victoires de la musique dont quatre en 2005 ».

Le lendemain, la presse nationale reprenait l’information et cette comptabilité, à la suite d’une dépêche AFP : « Matthieu Chedid décroche ainsi sa dixième Victoire personnelle, rejoignant au palmarès des Victoires Johnny Hallyday et Alain Souchon et se rapprochant un peu plus du recordman de trophées, Alain Bashung (12) » pouvait-on lire dans La Dépêche du Midi.

Matthieu Chedid et ses 13 Victoires de la Musique (dessin : Chloé Alvarez pour 2yeuxet1plume / @Chloé.alvarez)
 

Seulement…le compte n’y était pas tout à fait. Depuis plusieurs années, à chaque nouveau trophée soulevé, il me semblait ré-entendre les mêmes chiffres de « 9 ou 10 Victoires », comme si le total s’était figé malgré les nouveaux sacres, les nouveaux triomphes, sans que personne ne s’en aperçoive. Peut-être pas même le principal intéressé, dont la simplicité naturelle l’invite à considérer ces prix comme des marques d’affection, de reconnaissance, de bienveillance, et non comme les lauriers d’une compétition à marquer de son empreinte et à accrocher au-dessus de la cheminée du salon, bien en vue.

Matthieu Chedid n’est pas de ceux qui additionnent, obsédés par les chiffres, mais de ceux qui multiplient, tournés vers les autres, éloignés de l’égo. Aussi, je savais qu’il ne relèverait pas lui-même l’oubli – avait-il d’ailleurs conscience de ce compte amoindri, submergé par l’émotion d’une récompense collective ?

 

Matthieu Chedid -M- aux Victoires de la Musique 2000 avec Natacha Atlas
 

Dès le lendemain matin ce fut donc, confirmé dans mes doutes par de précieux conseillers, le début d’un recomptage minutieux, non pas sur les pages Wikipédia dédiées, dont les données concernant Matthieu Chedid et les Victoires semblaient elles aussi depuis longtemps gelées à 9 jusqu’à cette 33ème cérémonie, mais directement sur le site officiel de France Télévision, consacré au palmarès historique des récompenses.

Il fallait avoir la foi, les dernières synthèses de l’organisation allant elles-mêmes dans le sens de 9 Victoires obtenues par -M- avant celle de Lamomali.

Mais, après comptages, re-comptages et vérifications, le chiffre est tombé – depuis soumis à l’organisation de la cérémonie et validé par elle : 13 prix (pour 27 nominations), dépassant l’immense Alain Bashung et ses 12 Victoires de la musique !

Un nouveau record, battu dans la plus grande discrétion, sans écho ni trompettes médiatiques, comme une métaphore de la simplicité remarquable de l’artiste qu’est -M-.

Voici la liste complète des 13 Victoires obtenues par Matthieu Chedid et, en pied d’article, une courte analyse de ce qu’elles nous disent de sa carrière et de son rapport à la création.

[Note – En cliquant sur les années, vous aurez accès aux pages dédiées du site officiel du palmarès historique des Victoires de la musique, en guise de sources fiables au présent article.]

LES 13 VICTOIRES DE LA MUSIQUE DE MATTHIEU CHEDID

2000 (x2)

Après deux premières nominations en 1999 dont une en tant que « Révélation », et après seulement 3 années de carrière active en tant que -M-, Matthieu Chedid marque la 15ème cérémonie des Victoires de la musique de son empreinte, en remportant deux premiers trophées, et non des moindres :

Artiste interprète masculin de l’année (s’imposant devant Francis Cabrel, Johnny Hallyday, Pascal Obispo et Alain Souchon).

Spectacle musical, tournée ou concert pour « Je dis aime à l’Elysée Montmartre et en tournée » (Production : L’Olympic)

2005 (x4)

L’édition 2005 des Victoires de la musique marque le triomphe de Matthieu Chedid : il remporte quatre trophées personnels en une seule édition, un exploit seulement réédité par C2C en 2013. La presse se montre dithyrambique : « Le «M» de la victoire » titre Le Devoir, « Sous le signe du M » renchérit Le Monde. Matthieu Chedid, lui, prend déjà ses distances avec les strass de cette soirée unique, déclarant sur scène, avec la simplicité qui le caractérise : « Il y a beaucoup de gens plus doués que moi. Et notamment mon père [Louis Chedid] qui n’a jamais gagné ce truc-là ». Ce dernier sera récompensé deux ans plus tard, pour l’album de variété de l’année, avec Le Soldat Rose, prix qu’il partagera symboliquement avec son fils sur scène.

Artiste interprète masculin de l’année

Album de chansons (variétés) pour Qui 2 nous 2

Spectacle musical, tournée ou concert pour M à l’Olympia et en tournée (Production : Olympic Tour)

DVD musical pour Les leçons de musique de -M- (réalisation : Emilie Chedid)

Cette cérémonie est aussi l’occasion d’un discours émouvant d’Emilie Chedid, la grande sœur de l’ombre, au moment de recevoir leur prix commun.

2006

En 2006, Matthieu Chedid est nommé pour deux vidéo-clips, dont celui de « Ma Mélodie », réalisé par Cyril Houplain, complice de longue date (il est le co-créateur de l’identité graphique de -M- et le créateur des personnages et de l’univers visuel du Soldat Rose). Mais c’est pour un film musical en duo et déjanté qu’il est co-récompensé à cette 21ème cérémonie des Victoires…

Vidéo-clip de l’année pour « Est-ce que tu aimes ? » par Arthur H et -M- (réal. : Rodolphe Pauly)

2007

En 2007, Matthieu Chedid marque une pause dans sa carrière musicale personnelle. Il est pourtant multi-récompensé pour la Bande Originale du film Ne le dis à personne de son ami Guillaume Canet, aux Victoires comme aux Césars. Si -M- avait déjà enregistré quelques titres pour le cinéma (Les Triplettes de Belleville, Arsène Lupin, etc.), il s’agissait le plus souvent d’interprétations de titres écrits et co-composés par d’autres. Cette B.O. fut donc sa première. Elle a été enregistrée en une seule prise, à l’instinct, en impro totale : « ce film m’a permis d’assouvir un fantasme : écrire de la musique sur des images à l’instinct, de façon non réfléchie. Je rêvais de faire ça. La musique vient quasiment de toutes les premières prises enregistrées en direct, j’ai rarement recommencé, cela s’est fait de façon quasi animale ».

Album de musique originale de cinéma pour la B.O. de Ne le dis à personne

2011

Cette année là, Matthieu Chedid reçoit un prix ex-aequo avec Eddy Mitchell pour récompenser son spectacle unique au Château de Versailles, venu ponctuer la tournée des Saisons de passage nommée d’après le poème éponyme de sa grand-mère. C’est d’ailleurs à Andrée Chedid que l’artiste dédie son interprétation de la soirée, en duo avec sa sœur Anna (voir ci-dessous), ainsi que son prix. Ému, il confia : « [ce prix est] très symbolique. Ma grand-mère était avec nous et elle est partie juste à la fin du spectacle, à la fin de cette aventure. Cela [représente] beaucoup de symboles et d’amour ».

Spectacle musical / Tournée / Concert avec -M- au château de Versailles (Auguri Productions), à égalité avec Eddy Mitchell pour Ma dernière séance.

2012 (x2)

En 2012, Matthieu Chedid, absent de la cérémonie, reçoit deux récompenses mêlant musique et images :

Vidéo-clip de l’année pour « La Seine » par Vanessa Paradis et -M- (réal. : Bibo Bergeron)

DVD Musical pour « Les saisons de passage » (réal. : Laurent Thessier)

2014

En 2014, -M-, en tournée, est de nouveau absent au Zénith de Paris, où la cérémonie est filmée en direct, et ne monte pas sur scène pour recevoir la 12ème récompense de sa carrière. Néanmoins, il prépare une vidéo déjantée à l’attention du public, interprétant « Faites moi souffrir » dans une cuisine, entouré de ses proches amis et musiciens. Il vient d’égaler, sans le savoir, le record d’Alain Bashung et ses 12 trophées.

Spectacle musical, tournée , concert avec « Îl(s) » (Labo M / Auguri Productions)

2018

La 33ème cérémonie des Victoires de la Musique offre, sans que personne n’en ait conscience sur le moment, la 13ème récompense personnelle de Matthieu Chedid pour le projet le plus symbolique de sa carrière, collectif et inventif, solaire et poétique : Lamomali.

Quelques semaines plus tard, il est nommé au César de la meilleure B.O. de film pour le documentaire d’Agnès Varda et de J.R., photographe à l’origine de la pochette de l’album malien de -M- : Visages Villages.

Album de musiques du monde pour Lamomali (avec Toumani et Sidiki Diabaté, Fatoumata Diawara)

LES 14 AUTRES NOMINATIONS DE -M-

1999 (x2): Nommé dans la catégorie « Révélation » et pour le clip de « Machistador » (réal. : Emilie Chedid)

2000: Nommé dans la catégorie « Album de variété pop-rock » pour Je dis aime

2004 (x2): Nommé dans la catégorie « Artiste interprète masculin de l’année » et pour le « Spectacle musical, tournée ou concert » (L’Avantour à l’Elysée Montmartre)

2005: Nommé pour le clip de « Ma Mélodie » (réal. : Cyril Houplain)

2006: Nommé pour le clip de « La bonne étoile » (réal. : Laurent Seroussi)

2007: Nommé pour le DVD musical de la tournée En tête à tête (réal.: Thierry Gautier et Sylvain Leduc)

2010 (x2): Nommé pour l’album Mister Mystère et pour le Spectacle M à la Cigale (Auguri Productions)

2013 (x3): Nommé dans la catégorie « Artiste interprète masculin de l’année », dans la catégorie « Album de chansons » pour Îl et dans la catégorie « Vidéo-clip » pour « Mojo » (réal. : Beryl Koltz)

2016: Nommé dans la catégorie Spectacle / Tournée pour Louis, Matthieu, Joseph et Anna Chedid à l’Olympia, à l’Opéra Garnier et en tournée (Auguri Productions)

CE QUE NOUS DISENT CES 13 VICTOIRES

Les Victoires de la Musique constituent un marqueur, si ce n’est un révélateur de la carrière de Matthieu Chedid. Dès 1999, moins de deux ans après la sortie de son premier opus Le Baptême, il y était nommé et s’y produisait dans une prestation énergique et décalée qui contribua à le faire connaitre au grand public, alors que son second disque, Je dis aime, s’apprêtait à sortir. Ce fut le jour précis où je le découvris pour la première fois…

A ce jour, Matthieu Chedid cumule les records liés à cette récompense : artiste le plus primé sur la durée, donc, mais aussi le plus récompensé sur une seule cérémonie (4 trophées en 2005). Il a réussit par ailleurs la prouesse de gagner ses trophées dans 7 catégories différentes : artiste masculin (2), album de chansons (1), concerts et tournées (4), DVD musical (2), musique de film (1), clip (2) et musiques du monde (1).

C’est que l’artiste est un véritable touche-à-tout, considérant la création comme un ensemble ne devant pas se réduire à la seule musique : il conçoit ses spectacles comme des occasions de réinventer son répertoire, offrant à chaque tournée des arrangements neufs et des prestations explosives, ce qui se reflète dans ses 4 victoires pour spectacles musicaux, auxquelles celle obtenue pour le DVD des « Saisons de passage » peut être associée.

L’identité visuelle d’un projet a pour Matthieu Chedid une importance capitale : pochettes, affiches, DVD… : il peaufine ses propositions artistiques dans toutes leurs dimensions, s’entourant de réalisateurs à l’écoute et inventifs, de photographes inspirés. Les 4 trophées récompensant des créations audiovisuelles (clips, DVD) en sont la conséquence logique, surtout associées aux 4 vidéo-clips personnels de -M- nommés aux Victoires, de « Machistador » (1999) à « Mojo » (2013).

Surtout, c’est la dimension collective du travail de Matthieu Chedid qui se reflète le mieux dans son palmarès. Plus que tout, il aime échanger, mélanger, découvrir, rencontrer. Six de ses trophées sont les fruits directs de ses collaborations avec d’autres artistes (Arthur H, Vanessa paradis, Toumani et Sikidi Diabaté, Fatoumata Diawara, Guillaume Canet, Bilbo Bergeron, Emilie Chedid, etc.).

L’étude attentive du palmarès des Victoires achève de nous en convaincre. Plusieurs des projets dans lesquels il eu une implication active ont été nommés ou récompensés, sans qu’il n’en soit directement bénéficiaire, la cérémonie primant essentiellement les interprètes principaux (ou les auteurs-compositeurs dans le cas particulier des comédies musicales) :

– En 2002, l’album Kekeland de Brigitte Fontaine est nommé dans la catégorie « Album de variétés ». -M- en est le co-réalisateur.

– En 2007, la comédie musicale du Soldat Rose, composé par Louis Chedid et dont Matthieu Chedid interprète le rôle titre, obtient la Victoire de « l’Album de chansons » de l’année. En 2008, ce spectacle reçoit le trophée du « DVD musical ».

– En 2008, Divinidylle de Vanessa Paradis décroche la Victoire du meilleur « Album de variétés », Vanessa remportant par la même occasion le trophée de l’artiste féminine. Matthieu Chedid produit l’album avec Patrice Renson, signe deux des textes et cinq des compositions de l’opus.

Malgré toutes ces récompenses, et peut-être aussi pour mieux s’en détacher, Matthieu est toujours bouillonnant d’idées et d’envie, comme s’il débutait. Les Victoires ne s’inscrivent pas dans son horizon d’attente : c’est pour lui-même et pour étancher sa soif créatrice qu’il multiplie encore et toujours les projets collectifs et personnels.

Ne rien viser, ne rien désirer de brillant ni de clinquant, relativiser l’importance de trophées que tant mériteraient aussi d’avoir, ignorer jusqu’à l’importance réelle de son propre palmarès : serait-ce la recette simple et secrète d’autres récompenses à venir ?

3 commentaires

  1. Photo du profil de L' éclipseL' éclipse dit :

    Merci pour cette -M-achine â remonter le temps qui fait tellement plaisir à lire!

  2. Photo du profil de LillyLilly dit :

    WoW ! Carrément !
    Je m’étais arrêtée a 11 et là, bim, explosion de record ! Bravo à toi @matthieuchedid, en toute humilité, trop fort 🙏🏾✨🙏🏾❤️

Laisser un commentaire