Photo du profil

-M- invité d’un concert hommage aux Beatles

Après avoir mis fin aux tournées en août 1966, les Beatles entrent en studio. Ils prennent le temps de peaufiner leurs chansons afin d’obtenir un résultat innovant. Au bout de 129 jours de travail, leur 8ème opus sort le 1er juin 1967 sous le nom « Sgt Pepper’s lonely hearts club band ». Il deviendra un des disques mythiques du quatuor britannique et il est classé meilleur album de tous les temps par le magazine Rolling Stone.

Pour honorer les 50 ans de cet album, Yvan Cassar organisait un concert tribute le 20 octobre dernier au Théâtre des Champs Elysées de Paris. En plus d’un orchestre de cuivres et de cordes qu’il dirigeait, Il avait invité plus d’une dizaine d’interprètes pour l’événement à savoir : Francis Cabrel, Imany, Laurent Voulzy, Nathalie Dessay, Louis Chedid, Gaëtan Roussel, Opus Jam, Kaabi Kouyaté, Christophe Willem, Karine Deshayes, Hugh Coltman, Roni Alter, Clémence Gabriel et -M-.

L’ensemble du concert était agréable, j’ai apprécié les très bonnes covers de Laurent Voulzy (« When I’m 64 » et « Blackbird ») et de Christophe Willem (« Lucy in the sky with diamonds » et « Penny Lane »), sans oublier le groupe Opus Jam excellent tant aux chœurs que sur la chanson « Good morning good morning ».

Mais objectivement la soirée n’aurait pas été la même sans la présence du sergent Matthieu Chedid. A la demande d’Yvan Cassar, il s’est attaqué au morceau « Within you Without you » qui, il faut le dire n’est pas le plus facile à appréhender. Ce titre de musique indienne composé par George Harrison a été réinventé pendant plus de 10 minutes. -M- avait acheté pour l’occasion une nouvelle guitare qui, sans pédale à effet, restitue des sons similaires à un sitar et s’était vêtu d’une veste galonnée raccord avec la pochette du disque. Le morceau a été arrangé sauce Lamomali avec la voix du griot guinéen Kaabi Kouyaté et de façon classique avec la chanteuse mezzo soprano Karine Deshaye.

On a ensuite retrouvé -M- sur « Sergent Pepper’s reprise », morceau résolument rock pur produit Paul McCartney, interprété en compagnie de Francis Cabrel, Louis Chedid et Gaëtan Roussel. Propice à la saturation de guitare, -M- nous a lâché un solo comme il sait si bien le faire, tendant à animer voire réveiller la salle.

A travers ces deux prestations, -M- a montré qu’il maîtrisait son sujet et a su rendre hommage au chef d’oeuvre des quatre garçons dans le vent.

Enfin, il chantera avec tous les artistes l’hymne « All you need is love » composé par John Lennon entièrement dans l’esprit du Summer of love.

Fred @yapasderror

4 commentaires

  1. Photo du profil de DonnaLDonnaL dit :

    Quand j’ai appris que ce concert célébrait le 50ème anniversaire de l’album Sgt Pepper, j’espérais que Matthieu puisse jouer cette chanson; J’ai bien cru qu’il pourrait faire une version inoubliable et c’est plus beau que je ne l’avais imaginé. On aurait dit qu’ils mélangeaient un peu de « Tomorrow Never Knows » de « Ruber Soul » en train de doper le solo – j’ai aimé cette idée. Et cette guitare – elle a un si beau son … j’espère que Matthieu la présentera à nouveau en tournée ou dans un futur disque. Merci @labom .

  2. Photo du profil de L' éclipseL' éclipse dit :

    Merci @yapasderror pour ce compte rendu qui exprime bien le ressenti que j’ai également sur cette soirée, par contre j’ai honte de mes photos quand je vois les tiennes!

  3. Photo du profil de LabotéLaboté dit :

    J’y étais aussi et tous mes souvenirs d’enfance sont revenus. Mon père est un inconditionnel des Beatles , the Doors, Jimi Hendrix, Janis Joplin, Genesis et j’en passe
    . D’ailleurs lui est resté à cette époque et ne s’ouvre pas à la musique actuelle (rire). Ce concert m’a beaucoup plu.
    Merci de nous apporté autant de joie.

Laisser un commentaire