Les billets de Meremptah
Photo du profil

LA B.O² -M- : CECI N’EST PAS UN DISQUE … ECOUTEZ ET VOUS VERREZ (Critique de l’album)

Difficile, si ce n’est impossible, de réaliser une critique enthousiaste d’un nouvel album de Matthieu Chedid -M- sans paraitre courtisan. Plus encore lorsque cette critique est publiée sur un site en grande partie dédié à l’artiste en question. On m’opposera mon manque d’objectivité. Et je ne pourrais affirmer être pleinement impartial. Tout juste pourrais-je rappeler qu’à d’autres occasions, il m’est arrivé de faire part sur ces rivages de quelques retenues à l’égard des productions du chanteur à la lettre majuscule. Comme lorsque j’évoquais la « simplicité peut-être trop grande de la mise en scène » du spectacle que donnait la famille Chedid en cette année 2015, au cours d’un billet il est vrai globalement positif. Ou lorsque je faisais part de mes réserves plus marquées quant au titre La maison de Saraï dans un lointain papier, chanson pourtant chère à Matthieu. Mais de tels rappels seraient inutiles à convaincre quiconque de la neutralité de la review qui s’amorce ici. Rares seront celles et ceux qui verront dans ces lignes un exposé sincère et détaché. D’autant que nombre de lecteurs seront orientés vers cet article depuis le propre site internet participatif de -M- (http://labo-m.net). Et pourtant. Ce n’est pas le fan qui s’exprime ici. L’ai-je vraiment été ? Il y a quelque chose dans ce terme qui me rebute, comme s’il recouvrait un oubli de soi-même, un abandon trop grand, trop irraisonné dans l’être contemplé. Ce n’est pas même l’admirateur de l’oeuvre prolifique et protéiforme de Matthieu, définition que me conviendrait davantage. Non. C’est le boulimique de son. L’amateur de musiques. L’assoiffé mélodique. Critique toute personnelle de La B.O² -M-.

Laisser un commentaire