Photo du profil

LETTRE INFINIE, LE NOUVEL ALBUM


LETTRE INFINIE, le 6e album studio de -M-

Lettre infinie est un album intime.

Chacun de ses morceaux-missives est comme un tiroir intérieur où se donne à voir, sous le drapé flamboyant du personnage, par-delà les nappes électriques et dansantes, l’Être, le fils, l’homme et le père. S’y amalgament en un tout cohérent des énergies éparpillées, puisées dans l’instant sans s’affranchir des aventures passées, ressuscitées par touches.

Les collaborateurs, multiples et discrets, constituent ce pont suspendu où se fondent les -M- antérieurs en un alter-ego nouveau, cousu à même la peau. Sous le voile, les atours funk, la production cristalline, les guitares trouvent une plus juste place, re-connectent au Baptême. Dans l’interstice ainsi offerte se lie l’âme, abreuvée à la source.

Lettre infinie est un disque à facettes : -M- y décline ses amours et ses humeurs en treize reflets comme autant d’états, de lunaisons. Les mots mêmes y naviguent, expressions du coeur, entre légèreté et profondeur.

C’est là, entre les strates, que se niche l’essentiel.

Des noms familiers émergent des crédits de l’album. Au premier rang desquels le batteur Cyril Atef, et le violoncelliste Vincent Ségal. Ces musiciens, qui forment ensemble le groupe Bumcello, sont les plus emblématiques des premiers compagnons de routes de -M-, l’ayant accompagné sur ses trois premiers disques. Mais aussi l’ami de longue date, Pierre Boscheron, qui a mis en son de nombreuses « ambiances sonores » de Lettre Infinie, comme il le fit sur le Baptême ou Je dis aime. Marcel Kanché, le parolier de Qui de nous deux ? qui co- signe ici « L’Autre Paradis ».

Brigitte Fontaine, parolière sur « L’Alchimiste », qui avait donné vie à l’essentiel des textes de l’album Mister Mystère. Olivier Lude, le fidèle ingénieur du son des premiers opus, qui a supervisé pour Lettre Infinie l’enregistrement des parties de Cyril et Vincent. Ou encore Philippe Zdar, qui a mixé Qui de nous deux ? et Lamomali ; et Brad Thomas Ackley, co-producteur de Îl et musicien sur les deux dernières tournées de -M-.

Et puis il y a les récents – et nouveaux – embarqués dans la galaxie Chedid. Thomas Bangalter, moitié des Daft Punk, dont la griffe marque le single « Superchérie », et qui signe les arrangements de « L’Autre paradis ». Et Pierre Juarez qui réalise l’album comme il le fit pour Lamomali, et y intervient, en multi-instrumentiste, sur six titres.

Surtout, il y a les essentielles. L’amoureuse, la « Superchérie », à laquelle au moins une autre des treize chansons de l’album est directement dédiée. Et la fille, l’absolue, Billie, dont la voix résonne sur huit titres, assurant les choeurs féminins comme le fit autre fois sa mère, sur les premiers disques de Matthieu.

L’Amour, en filigrane de cette Lettre infinie : comme une échelle vers le bonheur.

Texte de Meremptah

Clip réalisé par Alex Courtès & -M-

Superchérie
(-M-/-M- & Thomas Bangalter)
Labo M Edition/Daft Music

Réalisé par Thomas Bangalter
Co-réalisé par Marlon B.
Enregistré par Marlon B. et Geoffroy Berlioz au Studio Magnetica

-M- : Chant, guitare, basse, piano, wurlitzer
Billie Chedid : Choeurs
Marlon B. : Batterie
Pierre Juarez : Sample Billie

Mixé par Jean-Pierre Janiaud et Florian Lagatta au Gang Recording Studio – Paris
Masterisé par Alex Gopher et Thomas Bangalter à Translab

6 commentaires

  1. Photo du profil de DonnaLDonnaL dit :

    J’ai hâte d’entendre l’album complet. ^_^

  2. Photo du profil de FunjulyFunjuly dit :

    Un pur délice! comme à chaque album son univers, j’ai hâte de pouvoir découvrir le nouveau et me plonger au cœur de ta musique qui me fait toujours autant de bien <3 J'-M- pas, j'Adore ;-)

  3. Photo du profil de feedbackfeedback dit :

    M nous revient de son « Il » et nous livre son âme. Le machistador devient le grand petit con et l alchimiste répond à qui de nous deux inspiré l autre. La boucle est bouclé

Laisser un commentaire