Twitter Youtube facebook spotify Album Clip Tour Radio Timeline

    Activités

    Activités

    • radar a publié une note il y a 1 mois et 1 semaine

      @matthieuchedid
      Les gens d’ici comme d’ailleurs se protègent en respectant les délirantes consignes des masques. La vérité, la transparence de ce que l’on est n’est pas une invention.
      C’est à partir de 2014 que j’en commençais la découverte. Elle ne s’est pas faite d’un coup. Il y a eu plusieurs années d’étude pour des refuts de bien voir. Aussi balancer l’info du comment bien voir n’a pas d’effet immediat. Lorsque cela commence à venir, cette vue là, l’effet est d’abord un doute plus fort que la raison. Lorsque j’ai vu comme vous le verrez si cela vous arrive mes mains, mes bras sous l’angle d’une autre vision, j’en ai refusé le fait.
      Pour l’accepter, il a fallu recevoir des enseignements sur de longues durées. Valider des psys donnant dans les réalités spirituelles, des médecins de médecines plus anciennes, de diverses pratiques, locales comme étrangères. Une démarche longue pour trouver des liens et vérifier que ces ensiegnants ne s’étaient pas trompés, tout ça a contribué a valider ce qui est un corps occupé de nombreuses formes. Des sympas, d’autres carrément abjectes.
      Voyant un ami très pompé par ces formes, lesquelles le rendaient autre et bien moins lucide qu’avant, alors qu’il avait été un premier enseignant, j’ai essayé de le libérer. Ces parasites étaient trop bien installés. Lors d’un essai de chasser ces souffles, ils se sont régalés en me vidant de je ne sais quoi. L’expérience a été très fatigante et cet ami n’a pas voulu se libérer de ces hôtes. Ces occupants modifient l’esprit d’une personne jusqu’à la rendre méconnaissable. Elle est vraiment différente mais garde certains de ses traits. Ce qui fait que l’entourage ne le voit pas.
      A partir de ce constat très cuisant d’un échec pour tenter de ramener un ami à ce qu’il avait été, un medium exceptionnel, très haut, quelque chose m’a conviancu d’une possibilité réellement pandémique. Le fait que nous soyons tous comme cette personne, occupés de stigmates, de présences, de parasites. Aujourd’hui, ce n’est plus un doute. Personne n’échappe à ces êtres. Ce qui nous rend autre que nous, notre soi réel. Devoir se faire à l’idée que nous ne sommes pas cette unité d’esprit à laquelle nous croyons par un « moi », c’est une première étape des plus dificiles. C’est révoltant et c’est bien de se révolter contre ces faits, ces présences. le travail de reconquête commence alors et qui est long. Ce sont des actes médecins qui sont requis. D’hygiène spirituelle. Combien la pratique? Combien la font assez bien? Je ne sais pas. Mais combien ne la pratiquent pas, une majorité. Les fous sont dehors disaient des enseignantes en pratique infirmière. Les parasités sont hélas en très grand nombre. Rien d’informel, aucune chanson, musique, aucune parole, aucun texte ne peut les sortir de ces prisons de l’âme. Si bien que vouloir libérer d’autres personnes n’entre pas dans ce que je peux. Les gens se font récupérer par des accords nocifs tel que LE PORT DU MASQUE. C’est un accord de type plus que psychologique. C’est un « oui » aux fous que de le porter.
      Portez-vous bien et mutuellement.